Cybion Intelligence Alert

  • Raphaël Richard
  • 19 Nov
  • 23

 

La défense américaine passe à la vitesse supérieure sur l’intelligence artificielle

Les media se font le relais des applications de l’IA chez les GAFA, au sein des systèmes totalitaires tels que la Chine et son système de surveillance généralisée (le crédit social), des expériences des grandes entreprises traditionnelles (pour qui l’IA est souvent un prétexte à communiquer en même temps que la face émergée du projet de transformation digitale) et des start ups tels Snapchat qui font de usages futiles de l’IA (les filtres en réalité augmentée, par exemple) ou des start ups francaises tels que cet expert comptable qui a initié le processus d’automatisation de la profession comptable avec du RPA et du Machine learning.

Mais, parce que la défense communique peu et que la population a peur que nous soyons déjà entrés dans l’ère des terminators, on connaît mal les applications de l’IA dans le domaines de la défense.

L'IA est de plus en plus utilisée dans le secteur de la défense pour renforcer les capacités militaires dans de nombreux pays en développement du monde. Dans un document de recherche stratégique de décembre 2019 intitulé "A Candle in the Dark : US National Security Strategy for Artificial Intelligence", Stephen Rodriguez et Tate Nurkin apportent un éclairage supplémentaire sur cet aspect. L'avant-propos rédigé par Ashton B Carter, ancienne secrétaire américaine à la défense, mentionne que le document de stratégie articule le paysage technologique actuel et offre un cadre stratégique cohérent pour les États-Unis et leurs alliés afin d'exploiter le potentiel de l'intelligence artificielle, tout en atténuant les risques de baisse et en se défendant contre les menaces émergentes.

Le document indique que "le développement de l'IA américaine se fera dans un contexte géopolitique et sécuritaire stratégique complexe, compétitif et stimulant qui façonnera et sera façonné par la façon dont les États-Unis, la Chine et d'autres acteurs développent, diffusent et déploient les diverses technologies d'IA et les capacités qu'elles permettent".

Le document indique que "les quatre forces sont particulièrement pertinentes pour l'intersection entre la capacité des acteurs étatiques et non étatiques à maîtriser l'IA, avec un impact sur la sécurité nationale des États-Unis". Elles le sont :

1) Des cadres fracturés et une concurrence accrue

Cela comprend la concurrence géostratégique entre les États-Unis et la Chine et le développement et l'acquisition de technologies - en particulier dans le domaine de l'IA - comme élément essentiel de cette concurrence croissante.

2) Le conflit entre le libéralisme et l'autoritarisme

3) L'information et la quatrième révolution industrielle

Les technologies de l'IA et du 4IR façonnent l'avenir des capacités militaires et pourraient changer complètement la nature des conflits et des guerres.

Avec le temps, elles pourraient supprimer d'importantes composantes humaines pour combattre et introduire de nouvelles normes, de nouveaux concepts opérationnels et de nouveaux domaines de concurrence ;

4) Diffusion du pouvoir de perturbation

Cette diffusion se fait simultanément par des moyens licites et subreptices, allant des fusions et acquisitions et des coentreprises au cybertheck, à l'espionnage traditionnel et à l'utilisation de collecteurs non traditionnels.

Le document soutient ensuite que le contexte stratégique auquel sont confrontées les communautés de défense et de sécurité est caractérisé par la "fusion" de quatre concepts ou conditions auparavant essentiellement distincts : la paix et les conflits, les mondes physique et numérique, la réalité et la perception, et la défense/sécurité dans le cadre des priorités commerciales/consommateurs. L'intersection de ces concepts a créé un environnement stratégique et opérationnel manifestement vulnérable à l'exploitation par l'emploi de campagnes de désinformation, de distorsion et de perturbation basées sur l'IA.

La fusion des États de paix et de conflit a donné lieu à la formulation de doctrines stratégiques et opérationnelles autour d'elle par les grandes puissances militaires mondiales. La fusion du physique et du numérique a conduit les communautés militaires et de sécurité à expérimenter des moyens d'intégrer de nouvelles technologies 4IR et des applications d'IA qui relient les humains et les machines pour améliorer la prise de décision, l'endurance physique et les performances.

La fusion de la réalité et de la perception implique que l'on exploitera la dégradation de la vérité pour créer et intensifier les polarités qui divisent et aussi pour offrir une justification suffisante à l'instinct de repli, pour doubler l'interprétation et la perspective face à des faits établis mais toujours débattus.

La fusion de la sécurité et de la demande et des intérêts commerciaux implique que l'intersection du 4IR et de la concurrence géopolitique fusionne les demandes technologiques des communautés de sécurité nationale et de l'industrie de haute technologie et d'autres entités commerciales.

Tags :
Web Intelligence artificielle RPA Formation

Samyia MalliM

Je ne sais  plus si je suis Y ou Z, mais je me retrouve bien dans cet article !

(3) Comments

Guillaume tourteras2 mONTHS agoReply

Tu es assurément Z, au vu de ta photo

Samyia MALLIM2 mONTHS agoReply

Merci Guillaume.

Votre réponse ?

Soumettre un commentaire